Bienvenue sur le site de la Mairie de Chéroy

Précisions sur le déconfinement progressif : ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex (Article : Maire Info)

27 novembre 2020

Jean Castex et plusieurs de ses ministres ont donné un certain nombre de détails sur les trois étapes du plan de déconfinement progressif esquissé, mardi, par le président de la République.

 

« Cela va mieux, mais la seconde vague n’est pas terminée, l’épidémie n’est pas dernière nous. » C’est ainsi que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a résumé ce matin la situation, rappelant que, même si les chiffres s’améliorent, il y a toujours « une hospitalisation chaque minute ». Impossible donc de « baisser la garde », a souligné le Premier ministre : il faut agir avec « prudence » et « par étapes ».

On connaissait déjà les trois dates à retenir : samedi 28 novembre, mardi 15 décembre, mercredi 20 janvier. Chacune de ces étapes verra, secteur par secteur, les restrictions se lever peu à peu. Voici les principaux éléments à retenir.

 

Commerces

Ce sont bien tous les commerces qui vont rouvrir le 28 novembre – en dehors des bars, restaurants, discothèques. Les auto-écoles pourront à nouveau dispenser des cours de conduite dès samedi, mais les cours de Code resteront à distance, les visites immobilières pourront également reprendre. « Les mesures de fermeture de certains rayons des grandes surfaces» seront levées à cette date. Alain Griset, ministre chargé des Petites et moyennes entreprises, a donné des indications concernant le protocole sanitaire renforcé, que le gouvernement veut « simple et lisible » : la jauge sera partout – dans les petites comme les grandes surfaces – d’un client pour 8 m². Cette jauge doit être mesurée sur la surface totale, sans tenir compte « des meubles et des étals ». Les employés des commerces ne sont pas comptés. Un couple, ou un parent avec enfants, sera compté pour une seule personne. Les enseignes de plus de 400 m² doivent obligatoirement mettre en place un dispositif de comptage.

Les magasins pourront rester ouverts jusqu’à 21 heures. Concernant le travail du dimanche, il sera, le plus possible, facilité. Comme nous le soulevions dans notre édition d’hier, le problème va se poser, pour les maires qui n’auraient pas déjà prévu, l’an dernier, d’autoriser l’ouverture du dimanche en décembre, de pouvoir déroger aux délais légaux. Jean Castex a indiqué que la ministre du Travail avait adressé une instruction aux préfets à ce sujet, « pour faciliter les dérogations ».

 

Bars et restaurants

C’est une décision « extrêmement pénible et difficile », mais les bars, restaurants et salles de sport ne pourront pas rouvrir ni le 28 novembre ni le 15 décembre. Emmanuel Macron avait annoncé une réouverture si possible le 20 janvier pour « les restaurants et les salles de sport », sans citer les bars. Sans revenir sur ce point précis, Jean Castex a ajouté un peu de flou au débat, ce matin, en disant : « Les restaurants et les bars ne pourront pas rouvrir avant le 20 janvier »… laissant à penser que les bars pourraient finalement rouvrir à cette date.

Le Premier ministre a justifié ces décisions en expliquant que l’approche de l’hiver, notamment, ne permet pas l’utilisation des terrasses. Les professionnels seront fortement accompagnés financièrement, mais le gouvernement souhaite aller plus loin : Jean Castex a évoqué l’idée de faire de 2021 « l’année de la gastronomie » et de tout faire pour permettre à la fréquentation des établissements de reprendre le plus vite possible. Une « personnalité qualifiée » va être nommée pour « préparer ce chantier ».

Quant aux discothèques, elles ont été évoquées en fin de conférence de presse : il n’est pas prévu de leur permettre de rouvrir au 20 janvier. Jean Castex, avec honnêteté, s’est dit incapable de dire quand cela serait possible.

 

Lieux de culte

Les cérémonies religieuses, on le sait, seront à nouveau autorisées samedi, avec une jauge de 30 personnes. Jean Castex a annoncé que cette jauge était susceptible d’évoluer au fil du temps – les responsables des cultes demandent qu’une règle de jauge soit appliquée, comme dans les commerces, 30 personnes ne représentant pas la même chose dans une cathédrale et une petite église de village.

Une question se pose, que le ministre n’a pas évoquée : celle des mariages civils. Pour l’instant, la jauge reste fixée à 6 personnes, ce qui peut apparaître inéquitable par rapport aux mariages religieux. Peut-être que des détails seront donnés dans le décret attendu ces prochains jours.

 

Culture

Tous les commerces culturels vont pouvoir rouvrir samedi, tout comme les bibliothèques et les archives. Il faudra en revanche attendre le 15 décembre pour voir rouvrir les salles de spectacles, cinémas et musées. Les précisions qui manquaient jusqu’à présent ont été données : les salles de concert seront bien rouvertes, mais uniquement celles où les spectateurs sont assis. Les concerts debout ne pourront reprendre, au mieux, que le 20 janvier.

Le couvre-feu, dès le 15 décembre, sera fixé à 21 h. Mais une « tolérance » sera établie pour les personnes qui vont au spectacle ou au cinéma, afin qu’elles « puissent rentrer chez elles sereinement » si le spectacle ou la séance finit à 21 h. La ministre de la Culture a été claire : aucun spectacle, aucune séance ne pourra se terminer après cette heure.

Élément important pour les communes : les conservatoires pourront à nouveau dispenser des cours à partir du 15 décembre. Sauf pour deux disciplines : le chant et la danse. Pour celles-ci, les cours ne pourront reprendre que le 20 janvier.

 

Sport

Les règles de déplacement seront modifiées samedi : il sera autorisé, pour une activité physique ou sportive (« et pas pour aller voir des amis », a précisé le Premier ministre) de sortir 3 heures par jour jusqu’à 20 km de chez soi. Les stades et terrains de sport en plein air seront rouverts, mais pas les établissements couverts. Ils pourront notamment, dès ce week-end, accueillir les activités extrascolaires.

Ce n’est que le 15 décembre que pourront reprendre « toutes les activités extrascolaires », en établissements ouverts ou fermés.

Concernant les stations de ski, le Premier ministre a confirmé la mauvaise nouvelle : l’activité de ski sera interdite. Il sera évidemment loisible aux touristes de venir dans les stations de ski, mais « toutes les remontées mécaniques seront fermées ».

 

Déplacements

Le chef du gouvernement a rappelé les règles : le confinement reste en vigueur jusqu’au 15 décembre, avec attestations de déplacements obligatoires. À cette date, il sera remplacé par un couvre-feu de 21 h à 7 h du matin, qui ne sera levé que les soirs de Noël et du 31 décembre. « Vous pourrez vous déplacer entre régions », a clairement déclaré Jean Castex. Outre les stations de ski, les centres de vacances ne pourront ouvrir pendant les vacances de Noël.

Pour se rendre en Outre-mer, il faudra présenter un test PCR négatif « datant de moins de 72 h ».

Jean Castex a également annoncé que le télétravail devait « rester la règle » au moins jusqu’au 20 janvier.

Last modified: 2 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *